Indicator-Larcier en ligne

0800 39 067 0800 39 067

De 9 h 00 à 12 h 30
De 13 h 30 à 17 h 00
(le vendredi jusqu'à 16 h)
Nos solutions

L'achat et la détention d'un bien immobilier : à titre privé ou via une société ?

Quelle est la piste la plus intéressante depuis la réforme de l’impôt des sociétés ?

Découvrez quelle est dorénavant la meilleure voie en fonction : 

  • de la récente réforme de l’impôt des sociétés
  • du transfert des compétences aux Régions en matière d’habitation propre

Résumé

Ce Guide Pratique est l’outil idéal pour répondre à cette question en vue d’acquérir et de détenir un bien immobilier au nom de votre société ou en votre nom personnel.

Le point de départ essentiel est l’usage de l’immeuble concerné. Nous examinons aussi si vous ne devriez pas transférer à votre société les immeubles que vous possédez déjà.

En détail

Nous vous accompagnons en 8 étapes pour analyser correctement votre situation :

  1. Pourquoi une société pourrait-elle s’avérer intéressante ?
  2. La différence entre la propriété à titre privé et par l’entremise d’une société
  3. En privé ou en société selon l’usage du bien
  4. Règles particulières pour les constructions neuves et les reconstructions
  5. Votre société en tant qu’usufruitière, superficiaire ou emphytéote
  6. Quid des immeubles que vous détenez déjà à titre privé ?
  7. Vous avez décidé : ce sera par l’entremise d’une société
  8. Quid en fin de processus ?

Il importe aujourd’hui plus que jamais d’analyser de manière critique s’il convient d’acquérir un bien immobilier en votre nom personnel ou au nom de votre société. Ceci d’autant plus que l’attrait du recours à la société a été renforcé par la réforme de l’impôt des sociétés.

Cet ouvrage vous permettra de connaître les facteurs devant influencer votre décision et d’évaluer les avantages et inconvénients des options qui s’offrent à vous. Ne ratez pas cette opportunité et commandez maintenant ce livre pour choisir la stratégie qui vous rapportera un maximum de bénéfices !

Ce Guide Pratique 2019 intéressera particulièrement... 

le dirigeant d’entreprise, l’indépendant et le titulaire de profession libérale

  • qui désire optimiser sur le plan fiscal l’acquisition et la possession d’un bien immobilier

Ce Guide Pratique 2019 a été rédigé par... 

Benoit Pierart

  • avocat associé, PIERART et VAN CALBERGH

Dans ce Guide pratique 2019 vous trouverez...

Partie 1 - Pourquoi une société pourrait-elle s’avérer intéressante dans une telle optique ?

1. Épargner des impôts ?

1.1. Tous les frais relatifs aux biens immobiliers sont en principe déductibles

1.2. Toujours un amortissement déductible

1.3. Tous les revenus sont en principe taxables

1.4. Et si vous voulez vendre vos actions ?

1.5. Tenir compte de tous les paramètres

2. Épargner des droits d’enregistrement ou de succession ?

2.1. Un bien immobilier devient mobilier

2.2. Pas de droits d’enregistrement sur les ventes d’actions

2.3. Droits d’enregistrement réduits sur les donations d’actions

2.4. Possibilités de droits de succession réduits en cas d’héritage d’actions

2.5. Cela en vaut-il la peine ?

3. Limiter vos risques

3.1. Protéger votre bien immobilier des risques liés à votre activité professionnelle

3.2. Cela a-t-il du sens ?

4. Mieux gérer votre patrimoine immobilier ?

4.1. Pratique si vous ne vous limitez pas à acheter

4.2. Meilleures possibilités de planification successorale

4.3. Plus de réglementations

4.4. Coût supplémentaire en matière de comptabilité

5. Un puzzle

Partie 2 - Différence entre la propriété à titre privé et par l’entremise d’une société

1. Impôt des sociétés et impôt des personnes physiques

1.1. Différences dans les revenus taxables

1.2. Différences dans les taux

1.3. Différences en matière d’amortissements

1.4. Différences en matière de frais

1.5. Différences en matière de précompte immobilier

1.6. Différences entre réductions d’impôt et charges professionnelles

2. Différences en matière de droits d’enregistrement

2.1. Droit général relatif aux ventes

2.2. Droits d’enregistrement et emprunts hypothécaires

2.3. Taux réduit pour les marchands de biens

2.4. Restitution pour revente rapide

2.5. Habitations modestes

2.6. Exonération pour habitation propre (abattement)

2.7. Droits d’enregistrement en cas d’apport à une société

2.8. Droits d’enregistrement sur les donations

3. Droits de succession

3.1. Taux dans les trois Régions

3.2. Calcul sur la part individuelle ou globale

3.3. Distinction en Flandre entre les biens mobiliers et immobiliers

4. Les pièces du puzzle

4.1. Règles complexes

4.2. Droits de succession et de donation

4.3. Droits d’enregistrement à l’achat et impôt sur les revenus

Partie 3 - En privé ou en société : selon l’usage du bien

1. L’habitation familiale

1.1. Achat privé

1.2. Achat par la société

1.3. Détention privée

1.4. Détention par la société

1.5. Vente privée

1.6. Vente par la société

1.7. Conseils

2. Deuxième résidence

2.1. Achat privé

2.2. Achat par la société

2.3. Détention privée

2.4. Détention par la société

2.5. Vente privée

2.6. Vente par la société

2.7. Conseils

3. Bien loué à usage privé

3.1. Achat privé

3.2. Achat par la société

3.3. Détention privée

3.4. Détention par la société

3.5. Vente privée

3.6. Vente par la société

3.7. Conseils


4. Bien loué à usage professionnel

4.1. Achat privé

4.2. Achat par la société

4.3. Détention privée

4.4. Détention par la société

4.5. Vente privée

4.6. Vente par la société

4.7. Conseils

5. Bien que vous utilisez vous-même à des fins professionnelles

5.1. Achat privé

5.2. Achat par la société

5.3. Détention privée

5.4. Détention par la société

5.5. Vente privée

5.6. Vente par la société

5.7. Conseils

Partie 4 - Règles particulières pour les constructions nouvelles et les reconstructions

1. TVA à la place des droits d’enregistrement

1.1. TVA sur un bien neuf

1.2. Droits d’enregistrement sur un terrain

1.3. Vous reconstruisez

1.4. Vous vendez un bâtiment neuf

2. Impôt sur les revenus

2.1. Généralités

Partie 5 - Votre société comme usufruitière, superficiaire ou emphytéote

1. Règles juridiques

1.1. Généralités

1.2. Usufruit

1.3. Superficie

1.4. Emphytéose

2. Règles fiscales pour un usufruit

2.1. Établissement de l’usufruit

2.2. En cours d’usufruit

2.3. À la fin de l’usufruit

2.4. Quel est l’avantage ?

2.5. Qu’en pense l’administration fiscale ?

3. Règles fiscales pour le droit de superficie

3.1. Établissement du droit de superficie

3.2. En cours du droit de superficie

3.3. À l’expiration du droit de superficie

3.4. Quel est l’avantage ?

3.5. Qu’en pense l’administration fiscale ?

4. Règles fiscales pour le droit d’emphytéose

4.1. Établissement du droit d’emphytéose

4.2. En cours du droit d’emphytéose

4.3. À l’expiration du droit d’emphytéose

4.4. Quel est l’avantage ?

4.5. Qu’en pense l’administration fiscale ?


Partie 6 - Quel sort réserver au bien que vous détenez à titre privé ?

1. Comment intégrer le bien au patrimoine de votre société ?

1.1. Vendre à votre société

1.2. Apporter à votre société

2. Quelles autres raisons peuvent justifier un apport de vos biens immobiliers à la société ?

2.1. Planning successoral

2.2. Pas d’avantage fiscal au niveau privé

3. Faut-il vous précipiter ou non ?

3.1. Récupération des droits d’enregistrement

3.2. Vente d’un bâtiment neuf avec TVA

3.3. D’abord reconstruire ou pas ?

4. Soyez attentif !

Partie 7 - Vous avez décidé : ce sera par l’entremise d’une société

1. Par l’entremise d’une société existante ou par l’entremise d’une nouvelle société ?

1.1. Par l’entremise d’une société existante

1.2. Par l’entremise d’une nouvelle société

2. Quelle forme de société adopter ?

2.1. Une SA ou une SPRL

2.2. Une autre forme de société ?

2.3. Conseil

Partie 8 - Et en fin de processus ?

1. Comment devez-vous vendre ce bien immobilier ?

1.1. Votre société vend le bien immobilier

1.2. Vous vendez la société

2. Comment transférer ce bien immobilier vers votre patrimoine privé ?

2.1. Laisser perdurer votre société

2.2. Liquider votre société

2.3. Vous revendez ensuite le bien immobilier à titre privé

Offre
Pages

 

 

PAPIER

Offre abonné

118,00 

88,00 

257
Les prix sont hors TVA

Offre standard

 

118,00 

257
Les prix sont hors TVA
Loading

Une question ?
Contactez notre service clients

0800 39 067